Campagne 2017 « Pas d’Éducation, pas d’Avenir ! »

affiche-pepa-2017-Jean-Claverie

Du 1er février au 30 juin 2017, la Ligue de l’enseignement et Solidarité Laïque organisent « Pas d’Éducation, pas d’Avenir ! » (PEPA), campagne d’éducation à la solidarité internationale. Celui-ci vise à sensibiliser au droit à l’éducation dans le monde et à soutenir des projets favorisant le respect de ce droit fondamental.

Depuis 2002, PEPA a permis de soutenir plus de 450 micro-projets portés par des associations locales françaises et définis selon les besoins repérés par leurs partenaires de terrain situés majoritairement en Afrique et en Asie du sud-est.
En septembre 2015, les pays membres des Nations unies ont adopté quinze Objectifs de développement durable (ODD) à atteindre d’ici 2030 dont l’ODD 4 qui vise à « assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et à promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie » et auquel la campagne PEPA concourt.

Dès le 1er février, retrouvez en ligne les projets retenus pour l’édition 2017 de la campagne. Vous aurez alors jusqu’au 30 juin pour en choisir un, et organiser des actions de sensibilisation et/ou une collecte des fonds pour le soutenir.

Outils de communication de la campagne 2017 :

Icon of Affiche "Pas d'Éducation, pas d'Avenir!" 2017, signée Jean Claverie

Affiche "Pas d'Éducation, pas d'Avenir!" 2017, signée Jean Claverie

(0.3 MiB)

Icon of Brochure "Pas d'Éducation, pas d'Avenir" 2017

Brochure "Pas d'Éducation, pas d'Avenir" 2017

(1.3 MiB)

D’autres ressources sont également disponibles sur le site de la campagne: pasdeducationpasdavenir.org

A lire également, dans les Idées en mouvement, un exemple de projet au Rwanda, financé par la campagne :

Icon of Cantine et potager pour les élèves de Muhihi

Cantine et potager pour les élèves de Muhihi

(0.2 MiB)

La campagne est organisée par la Ligue de l’enseignement et Solidarité Laïque, avec le soutien de l’Agence française de développement, et en partenariat avec Milan Presse et le ministère de l’Éducation nationale.