20 juin : Journée mondiale des réfugiés (et des exilés !)

refugies

Décrétée en décembre 2000 par une résolution de l’Assemblée générale des Nations unies, la journée mondiale des réfugiés rend hommage aux personnes qui ont dû fuir leur pays ou région d’origine en raison de menaces qui pesaient sur leur sécurité et leur vie. À cette occasion, de nombreuses manifestations sont organisées à travers le monde. Elles visent à faire comprendre les situations des réfugiés et à promouvoir la nécessité de les accueillir dans le cadre d’une responsabilité mondiale. L’intitulé de cette journée ne doit cependant pas occulter l’existence d’une diversité de situations, dont une grande partie n’est pas couverte par le statut de « réfugié », qui bénéficie de droits spécifiques. 70 millions de personnes ont été contraintes de fuir leur pays d’origine ces dernières années (chiffres de l’UNHCR en 2018). L’ensemble des populations exilées doivent pouvoir être accueillies et protégées, au nom des principes de l’humanité.

« Un peuple de lecteurs » : l’expo au Panthéon qui rend hommage aux bénévoles de Lire et faire lire

lfl

Lire et faire lire, association qui mêle plaisir de la lecture et partage intergénérationnel, est portée par la Ligue de l’enseignement et l’Unaf, dans laquelle des seniors proposent des lectures d’ouvrages jeunesse aux enfants. À l’occasion des 20 ans de l’association, l’exposition « Un peuple de lecteurs », visible jusqu’au 13 juin prochain sur le parvis du Panthéon et réalisée par Nicolas Henry, rend hommage aux bénévoles.

Conscience Numérique Durable : une mallette pédagogique sur le numérique et l’écologie

conscience numérique durable

Dans le cadre d’un partenariat européen, la Ligue de l’enseignement de la Loire a produit 50 malles pédagogiques pour faire comprendre aux jeunes les impacts écologiques du numérique. Contenant des ressources variées (parcours, activités, infographies…), ces malles sont destinées aux enseignants de collège et aux acteurs éducatifs intervenant régulièrement en milieu scolaire ou extrascolaire.

9 mai : Journée de l’Europe !

9mai_europe

Le 9 mai, date anniversaire de la Déclaration Schuman, représente « l’acte de naissance » de l’Union européenne. Cette journée permet de célébrer le projet européen et les différences culturelles qui le forgent et également de rappeler l’importance de la coopération européenne pour le développement de projets éducatifs et interculturels. Pour fêter cette journée de l’Europe, des activités 100 % numériques sont organisées en France : concerts, débats d’experts et dialogues citoyens. Retrouvez le programme détaillé dans cet article, ainsi que les témoignages des Ligues de l’enseignement de la Loire et de Nouvelle-Aquitaine, toutes deux engagées dans des projets européens.

« Comment devient-on raciste ? », une bande dessinée comme outil d’éducation à la diversité

9782203211902_COMMENT DEVIENT-ON RACISTE __HD

La Ligue de l’enseignement est partenaire des éditions Casterman qui viennent de publier la bande dessinée d’Ismaël Meziane « Comment devient-on raciste ? ». S’inspirant de la trajectoire personnelle de l’auteur, cet album permet, à un large public, d’identifier et de comprendre les mécanismes du racisme. La Ligue a produit un guide d’accompagnement à destination des acteurs éducatifs qui voudraient traiter la question du racisme avec des jeunes.

Les jeunes et la laïcité : analyse du sondage Ifop

Salon-de-l-education-10-sur-10-1200x800

Le 2 mars dernier, l’institut de sondage Ifop rendait un rapport d’étude pour le compte de la Licra et son journal « Le droit de vivre ». Intitulé « Enquête auprès des lycéens sur la laïcité et la place des religions dans l’école et dans la société », ce rapport met en exergue le fait que les jeunes ne seraient plus attachés à la laïcité ; certains y voyant même une forme d’atteinte à la liberté. Retrouvez, ici, une petite analyse des réponses formulées ainsi que des questions posées…

Projet de loi climat : le compte n’y est pas !

climat

Reconnu « responsable de manquements dans la lutte contre le dérèglement climatique » par le tribunal administratif de Paris, l’État présente un projet de loi peu ambitieux, loin d’être à la hauteur des enjeux. La Ligue de l’enseignement partage les conclusions du Conseil national de la transition écologique (CNTE) et du Conseil économique et social (CESE) qui s’inquiètent des insuffisances de ce projet. Il y a pourtant urgence, et la jeunesse ne cesse de le rappeler. La Ligue de l’enseignement, en tant que mouvement d’éducation populaire, entend prendre toute sa part à la mobilisation pour imaginer et accompagner les changements indispensables que la situation impose. Car ces changements, pour qu’ils soient acceptés et porteurs de progrès social et de vie meilleure, supposent de mobiliser, aussi, les savoirs, la culture, l’éducation et la formation sous toutes leurs formes.

« La laïcité, un outil de rassemblement dans la République »

laicite1

Des prisonniers du centre de détention de Châteaudun ont rédigé et illustré une charte de la laïcité pour leur établissement. Ce projet, le premier du genre dans un centre de détention, a été conduit par la Ligue de l’enseignement d’Eure-et-Loir, en étroit partenariat avec le Service pénitentiaire d’insertion et de probation (SPIP). Il s’est vu décerner le Prix de la laïcité de la République française 2020, attribué par l’Observatoire de la laïcité. Explications.

La Ligue de l’enseignement et la laïcité : une nouvelle mise au point

Les propos tenus récemment par Gilles Clavreul dans l’hebdomadaire Marianne montrent que les attaques contre la Ligue de l’enseignement et son travail sur la laïcité continuent. Faut-il y voir une campagne ? Plusieurs publicistes, qui ne souhaitent pas de débats rationnels publics et qui préfèrent l’éradication des adversaires, suggèrent ouvertement de mettre fin aux partenariats entre la Ligue de l’enseignement et les ministères, au premier rang desquels le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports.

Communiqué : « Les arts, la culture et La Ligue de l’enseignement vont à l’essentiel »

ser01-1200x800

La fonction émancipatrice des arts et de la culture est essentielle. Ceux qui la promeuvent et la servent ne le sont pas moins. La Ligue de l’enseignement souhaite que dès janvier, les pouvoirs publics proposent une « réouverture maîtrisée » des salles, assortie de règles protocolaires aussi draconiennes que nécessaire, auxquelles elle est prête à se conformer, comme l’ensemble des acteurs du monde de la culture.

Laïcité : les fédérations départementales de la Ligue sur le pont

journee_laicite_post_generique_insta

 Du 7 au 13 décembre, dans le cadre de la Journée de la laïcité, de nombreuses fédérations départementales de la Ligue de l’enseignement organisent des actions, principalement par visioconférence en raison de la crise sanitaire. Si le 9 décembre constitue une date emblématique pour engager des événements sur le thème de la laïcité, c’est tout au long de l’année que se mobilise le réseau de la Ligue, à travers ses fédérations, ses associations affiliées, ses fédérations sportives l’Usep et l’Ufolep, et ses Cercles Condorcet (cercles de réflexion).

Rejoignez le réseau des Jeunes solidaires sans frontières

fond JSSF

Soutenu par l’Agence française de développement et animé par la Ligue de l’enseignement et ses partenaires, « Jeunes solidaires sans frontières » est un réseau de jeunes engagé.e.s pour la citoyenneté et la solidarité internationale. Engagé.e.s « ici » pour être solidaires « là-bas », ils animent des actions d’Éducation à la Citoyenneté et à la Solidarité Internationale (ECSI) sur leur territoire afin de faire évoluer les mentalités et les comportements et de contribuer à la construction d’un monde plus juste et solidaire. Rejoignez le réseau !

eMedia : promouvoir un numérique responsable auprès des jeunes

emedia_robotic_educ

Depuis 2018, la Ligue de l’enseignement coordonne le consortium eMedia (pour MEdia literacy and DIgital citizenship for All) qui rassemble plusieurs organisations européennes : Scuola di Robotica, ARCI, SOS Racismo Gipuzkoa, ALL Digital et l’Université de Lettonie. Leur objectif : développer une éducation au numérique libre et responsable grâce à la production de livrets pédagogiques destinés aux acteurs éducatifs.

La Ligue de l’enseignement et l’islamophobie : une mise au point nécessaire

Julien-Cregut-Mollys-Eyes-15-1200x800

Une récente émission de « C à vous » sur France 5 était consacrée au thème : « Terrorisme : la menace sous les radars ». Parmi les intervenantes, Caroline Fourest a évoqué « la Ligue de l’enseignement qui fait dans l’éducation populaire subventionnée et qui flatte la propagande contre l’islamophobie » ! La veille, sur RMC, l’ancien premier ministre Manuel Valls avait proféré de semblables accusations contre la Ligue de l’enseignement. Mise au point nécessaire.

Communiqué : Séparatismes

salon-education-2016-cregut-mollyseyes-5-1200x800

La République française, indivisible, laïque, démocratique et sociale, est confrontée depuis
longtemps à des tentations centrifuges qualifiées successivement de cléricalisme, puis
de communautarisme et aujourd’hui de séparatisme. Face à ce danger, le président de la
République a affirmé à l’occasion du 150e anniversaire de la Troisième République, que la
« République n’admet aucune aventure séparatiste » et annonce une loi sur le sujet. Traitons
donc tous les séparatismes, quels qu’ils soient, car ils sont multiples. Découvrez l’intégralité de notre Communiqué

Engagement citoyen des jeunes à l’international : répondez à notre enquête

eux_c_nous1

Dans le cadre du programme « Jeunes solidaires sans frontières », soutenu par l’Agence Française de Développement (AFD), la Ligue de l’enseignement et ses partenaires – Solidarité Laïque, Animafac, France Volontaires, Engage·e·s et Determine·e·s et le Réseau National des Juniors Associations – réalisent une enquête afin de promouvoir et accompagner l’engagement citoyen international des jeunes. Merci de diffuser largement cette enquête qui se termine le 8 novembre prochain !

Participez au Festival des Solidarités dans votre ville

festisol

Lancé il y a plus de 20 ans, le Festival des Solidarités est un rendez-vous international qui promeut et célèbre une solidarité ouverte au monde et aux autres. Chaque année en novembre, des associations, collectivités, établissements scolaires, structures socioculturelles, acteurs de l’économie sociale, groupes de citoyens… organisent des animations afin de donner au plus grand nombre l’envie de s’engager pour un monde juste, solidaire et durable. L’édition 2020 se déroulera du 13 au 29 novembre dans toute la France !

Le concours « Job Bridge Award » récompense les organismes valorisant les compétences issues de l’engagement

JB Award - photo pour illustrer article L&V

Aux côtés de sept autres organisations, la Ligue de l’enseignement est partenaire du projet Erasmus+ « Job Bridge » qui a pour but de faciliter la reconnaissance et la validation des compétences acquises lors d’une expérience d’engagement. Le concours « Job Bridge Award » vise à promouvoir les projets innovants qui accompagnent les bénévoles et volontaires dans cette démarche.

Jeunes Solidaires Sans Frontières : s’engager pour un monde plus juste

IMG_20200306_093920

Ils s’appellent Salomé, Constant, Julie, Loïc, Sasha… sont âgés de 14 à 25 ans et ont en commun d’être « Jeunes Solidaires Sans Frontières » en tant que volontaires en service civique ou bénévoles. Réunis en mars dernier, puis en juin et juillet à travers un cycle de webconférences pour échanger sur leurs missions liées à la solidarité internationale, ils ont rédigé un article dans lequel ils expliquent pour qui, pourquoi ils s’engagent, et comment ils ont adapté leurs missions à la crise sanitaire.

Améliorer le parcours de soin des Bénéficiaires de la protection internationale (BPI)

Au Centre provisoire d’hébergement (CPH) de Moutiers, la Ligue de l’enseignement de Savoie assure une prise en charge sanitaire individualisée et personnalisée des Bénéficiaires de la protection internationale (BPI), en lien avec son projet globale d’accompagnement des réfugiés. Information, accès aux droits et prévention constituent les bases de son accompagnement afin de faciliter leur accès à une citoyenneté pleine et entière.

Nour et Abdel, réfugiés et Volont’R

Depuis 2019, la Ligue de l’enseignement est engagée dans le programme Volont’R porté par la Délégation interministérielle à l’accueil et à l’intégration des réfugiés (Diair) et soutenu par l’Agence du service civique. Une quarantaine de jeunes a déjà pu bénéficier de ce programme en réalisant une mission auprès de fédérations départementales de la Ligue de l’enseignement. Parmi eux, Nour et Abdel. Retour sur leurs missions respectives.

ELLE : encourager l’autonomie des femmes migrantes

De 2017 à 2019, la Ligue de l’enseignement de Haute-Corse a cordonné un projet européen d’éducation qui s’adresse aux femmes migrantes : « ELLE » (Empowerment of migrant women through Literacy and Language Learning). Son objectif : développer des méthodes de formation novatrices afin d’aider les migrantes, réfugiées et demandeuses d’asile peu qualifiées ou n’ayant pas eu accès à l’éducation à améliorer leur apprentissage des langues.

Municipales 2020 : l’action locale ne peut se concevoir sans engagement collectif

affiche

Les 15 et 22 mars prochains auront lieu les élections municipales dans les 34 968 communes de France. A cette occasion, la Ligue de l’enseignement lance une campagne à destination des candidat.e.s et des nouveaux exécutifs municipaux et intercommunaux qui vise à faire grandir une conception de l’action publique locale fondée sur l’implication des citoyens et la qualité de la coopération entre la puissance publique et les associations.

Mooc Chatons : « Internet : pourquoi et comment reprendre le contrôle »

ERt7NEqWAAMTO6J

Framasoft et la Ligue de l’enseignement sont à l’initiative de ce parcours pédagogique (Mooc) dont l’objectif est de favoriser l’émancipation numérique. Le premier module est consacré à « pourquoi et comment reprendre le contrôle sur internet », afin de rendre chacun acteur d’un Internet « bien commun », respectueux de l’individu et du collectif. Il est composé de trois séquences qui expliquent comment le paysage numérique actuel s’est construit et où sont nos espaces d’action.