Pour un débat apaisé sur les rythmes éducatifs

présentation argumentaire

A l’heure où des conseils municipaux et des conseils d’école se réunissent pour débattre et décider de l’organisation des temps scolaires à la rentrée 2018, l’Andev, les Francas, la Ligue de l’enseignement et le RFVE appellent ensemble à un débat apaisé sur les rythmes éducatifs.

Alors qu’une enquête de l’AMF dévoile les incertitudes des élus locaux  sur l’organisation de la semaine scolaire à la rentrée 2018,  le Réseau français des villes éducatrices (RFVE), l’Association nationale des directeurs d’éducation des villes (Andev), la Fédération nationale des Francas et la Ligue de l’enseignement ont conçu un argumentaire pour aider à l’échange et à la décision dans les conseils d’écoles, les conseils municipaux, en associant tous les acteurs éducatifs concernés, dont les parents.

Ce document synthétique rappelle pourquoi il faut soutenir la répartition du temps scolaire sur 5 jours dans l’intérêt des enfants, et invitent les acteurs à dépasser la seule question du temps scolaire pour élargir la réflexion au projet éducatif territorial dans son ensemble.

Cet argumentaire a été présenté par les quatre organisations signataires dans le cadre du Salon des Maires 2017.

Icon of Plaidoyer "pour un débat apaisé sur les rythmes"

Plaidoyer "pour un débat apaisé sur les rythmes"

(0.2 MiB)

Icon of Communiqué de presse "Pour un débat apaisé sur les rythmes scolaires" 21-11-2017

Communiqué de presse "Pour un débat apaisé sur les rythmes scolaires" 21-11-2017

(0.2 MiB)