• home
  • Actualité
  • Éducation à l’énergie et à ses usages : les enfants à la manœuvre avec le projet ENERMAN

Éducation à l’énergie et à ses usages : les enfants à la manœuvre avec le projet ENERMAN

Enerman-Logo-2_réduit

Regarder chez nos voisins européens ce qui se développe en matière d’éducation peut être source d’inspiration. Le projet ENERMAN, coordonné par la Ligue de l’enseignement, trouve son origine dans une action d’éducation à l’énergie conduite, depuis huit ans, dans les écoles de la Région Wallonie, en Belgique : le « Défi Génération Zéro Watt ».

ENERMAN vise à sensibiliser des enfants ou des jeunes à l’énergie et aux enjeux liés à ses usages.

Dans une école, un établissement scolaire ou une structure de loisirs, des enfants, accompagnés par un adulte, enseignant ou animateur, réalisent un audit participatif sur la consommation de l’énergie au sein de leur classe ou de leur établissement.

A leur disposition : différents appareils de mesure, qu’ils vont apprendre à manipuler et avec lesquels ils vont explorer leur environnement afin d’identifier les usages et les consommations d’énergie utilisées pour s’éclairer, se chauffer, travailler…

A partir des mesures réalisées, ils vont pouvoir analyser les usages de l’énergie dans leur école ou leur centre de loisirs, repérer les éventuels gaspillages.  Comme dans toute démarche d’audit, une phase de préconisations les conduira à proposer des actions aux responsables des locaux où a été réalisé l’audit,  pour évoluer vers une consommation plus sobre, plus économe.

Le projet ENERMAN permet aux élèves/enfants de faire des apprentissages dans trois domaines : scientifique, technologique et citoyen.

Initié en 2016, le Projet ENERMAN s’achèvera en août 2019. Il réunit, grâce au soutien du programme Erasmus +, des partenaires issus de cinq pays européens (Belgique : un institut de formation universitaire ; Croatie : une collectivité locale ; Espagne : une  collectivité régionale ; France : un mouvement d’éducation populaire ; Suède : une agence d’énergie).

Deux fédérations départementales de la Ligue de l’enseignement (Bouches du Rhône et  Pyrénées Orientales) ont participé à la première phase du projet en développant des actions dans un collège, une école primaire et un centre de loisirs.

Les premiers retours d’expérimentation montrent que le projet ENERMAN, fondé sur la démarche audit-action-apprentissage, répond aussi aux objectifs du système scolaire de chaque pays partenaire. Son approche, concrète et participative, suscite l’adhésion et la satisfaction des acteurs de l’école, en particulier des élèves. Le projet ENERMAN contribue à améliorer la gestion de l’énergie dans l’école. C’est un outil de sensibilisation à la transition énergétique.

En 2019, le projet entrera dans sa dernière phase dont l’enjeu sera de le déployer sur plusieurs écoles, collèges et structures de loisirs.