Le Festival de Cannes 1939 aura bien lieu!

Cannes 39

En 1939, le déclenchement de la guerre avait brutalement interrompu les préparatifs du 1er festival de cinéma voulu par Jean Zay, alors ministre de l’Éducation nationale et des Beaux-Arts. 80 ans plus tard, le Comité Jean Zay Cannes 39 a imaginé un ensemble de manifestations pour lui donner vie, dont la diffusion des 30 films initialement prévue. La Ligue de l’enseignement est partenaire de l’événement.

1er septembre 39 : le festival des « nations libres » n’aura pas lieu
Jean Zay, ministre de l’Éducation nationale et des Beaux-Arts avait beaucoup œuvré pour la création de cette manifestation de grande ampleur. Elle devait être le fer de lance d’une diplomatie du cinéma des « nations libres » (États-Unis, France, Grande-Bretagne, URSS, Tchécoslovaquie, Suède, Pays-Bas, Pologne). Il s’agissait de construire le plus grand festival de cinéma au monde, en se démarquant de la Mostra de Venise, sous domination fasciste.
L’entrée des troupes allemandes en Pologne interrompit brutalement les ultimes préparatifs d’un événement devenu mort-né.

Que le bal se tienne enfin !
Le Comité Jean Zay Cannes 39 a donc imaginé de présenter, 80 ans plus tard, les 30 films programmés initialement. La manifestation aura lieu en octobre à Orléans, ville du ministre du Front populaire. Cette (re)naissance sera aussi festive que cinéphile. Il y aura bien entendu un jury qui décernera des prix, et les critiques critiqueront ! Mais il y aura aussi des paillettes et des tapis rouges dans les cinémas de la ville, sur lesquels de nombreux acteurs et personnalités du cinéma reprendront les rôles des vedettes de 1939…

Du cinéma mais aussi de l’histoire et des projets éducatifs
Les films, les critiques, un palmarès, le bal ne sauraient faire oublier le contexte dans lequel Jean Zay avait imaginé ce premier festival. Il est capital de resituer l’action de Jean Zay et de son équipe aux Beaux-Arts. Il faut aussi rappeler les polémiques, les espoirs, les déceptions et les angoisses qui entourèrent la manifestation de 1939. C’est pourquoi le Comité Jean Zay Cannes 39 a imaginé un ensemble d’actions pour accompagner l’événement :
• Un colloque international de 3 jours (« Rêver un festival : Cannes 39 »),
• Un livre (« Rêver un festival : Cannes 39 ») pour restituer les actes du colloque,
• Une exposition (« Jean Zay et le festival de Cannes ») : 20 panneaux qui pourront circuler gratuitement dans les établissements scolaires notamment,
• Un DVD (« Cannes 39 ») qui donnera à voir les 30 films programmés.

Du 1er au 7 mai à Paris : Cannes 39, le retour (au cinéma Saint-André-des-Arts)
Une première manifestation aura lieu en mai à Paris. Elle sera l’occasion de découvrir 12 des films programmés. Toutes les séances seront présentées par des invités : Michel Viotte, Valérie Pozner, Edouard Waintrop, Antoine De Baeque, Serge Basilewsky, Carole Arouet…

En octobre à Orléans : le festival au grand complet et un séjour pour les réseaux de la Ligue
Les dates ne sont pas encore définitivement fixées, mais on sait déjà que ce sera en octobre. Les 30 films seront projetés, et la Ligue de l’enseignement organisera un séjour partiellement pris en charge pour ses réseaux. Ce séjour intégrera des films bien sûr, une conférence, et des ateliers d’analyse et/ou de pratique.

Les programmes définitifs des événements seront dévoilés prochainement.

Contact : Jean-Noël Matray / jnmatray@laligue.org / 01 43 58 97 85 / 06 08 23 06 49