• home
  • Actualité
  • « Jouons la carte de la fraternité » pour lutter contre les discriminations

« Jouons la carte de la fraternité » pour lutter contre les discriminations

Frat_Card_LIGUE_5mars_photoanalysis_Elementary.School in Nanteuil

Chaque année, la Ligue de l’enseignement anime « Jouons la carte de la fraternité », une opération de sensibilisation au respect et à la tolérance sur la base d’ateliers d’écriture et d’analyse de photographies. Depuis 2018, l’opération est menée en France ainsi qu’en Espagne, en Croatie et en Pologne. Plus de 120 000 jeunes européens ont (ou vont) ainsi adresser un message de fraternité à des inconnus.

« Jouons la carte de la fraternité » consiste, pour les jeunes et les enfants, à déconstruire certaines représentations sur différents sujets de société. Le travail se fait grâce à l’analyse de photographies (8 clichés sélectionnés par les 4 pays participants) et à la rédaction de textes dans le cadre d’ateliers d’écriture.

Les messages produits sont ensuite rédigés sur des cartes postales reprenant l’une des photographies . Ils sont adressés à des destinataires tirés au sort, comme une bouteille jetée à la mer. Les destinataires ont la possibilité de répondre grace à un volet détachable. (découvrir les photos et outils de l’édition 2019)

Paroles d’enseignantes
Régine Falcetto, enseignante à l’école élémentaire de Nanteuil dans les Deux-Sèvres participe à l’opération pour la première fois. Elle souligne l’aspect transdisciplinaire et interculturel de cette action qui s’inscrit pleinement dans son programme. Elle permet de travailler à la fois sur l’éducation morale et civique (EMC), l’étude de la langue et l’écriture… « Le choix des photos permet une ouverture sur le monde, simplement », ajoute-t-elle.

Le bilan de l’enseignante est positif. Mais lorsqu’on l’interroge sur la prise de conscience de ses élèves quant aux inégalités, Régine Falcetto répond avec nuance et modestie : « On ne peut pas attendre des effets immédiats, on apporte notre pierre à l’édifice. »

« Garder l’enthousiasme, mais rester modeste » résument la pensée d’Adeline Froissart, enseignante de sciences et techniques médicosociales, qui, elle, participe à l’opération pour la seconde fois. Elle a proposé des ateliers communs à 2 classes de seconde de MELEC et TECEC du lycée polyvalent du Haut-Val-de-Sèvre. À l’aide du jeu « Les mots du clic », les groupes mixtes de deux sections ont décrypté les images.

Une dimension européenne depuis 2 ans
« Jouons la carte de la fraternité » existe depuis de nombreuses années. Imaginée et créée par la Ligue de l’enseignement de Rhône-Alpes, l’opération est d’envergure nationale depuis plus de 10 ans, et européenne depuis deux ans!

Cette dimension européenne (co-financée par le programme Erasmus +) implique une collaboration entre les 4 pays – la Croatie, l’Espagne, la France et la Pologne – qui passe par la sélection des clichés, l’élaboration du dossier pédagogique dans les différentes langues, et le déploiement de l’opération dans chaque pays.

Un outil incontournable d’éducation à la lutte contre les discriminations
Quant aux fédérations de la Ligue de l’enseignement, elles sont plus de 80 à l’animer localement. « Jouons la carte de la fraternité » est l’occasion, bien souvent, d’interventions en milieu scolaire : ateliers de lecture d’image et/ou d’écriture. Elle s’accompagne également d’initiatives locales : expositions, spectacles, débats, projections, etc. Elle est désormais un des outils incontournables de l’éducation à la lutte contre toutes les formes de discriminations.

 

 

 

 

 

Contacts :

Domitille Nyffenegger : dnyffenegger@laligue.org / +33 (0)1 43 58 97 96

Jean-Noël Matray : jnmatray@laligue.org / +33 (0)1 43 58 97 85