• home
  • Public
  • La maîtrise des outils numériques, gage d’autonomie pour les femmes

La maîtrise des outils numériques, gage d’autonomie pour les femmes

Ligue-Enseignement-Maison-de-Ther-Beauvais-123

Dans le département de la Dordogne, le Centre d’information sur les droits des femmes et des familles (CIDFF) et la Ligue de l’enseignement lancent « D-Clics femmes », un dispositif visant à favoriser l’inclusion numérique et professionnelle des femmes en situation de précarité.

Le Centre d’information sur les droits des femmes et des familles (CIDFF) et la Ligue de l’enseignement ouvrent deux points d’accueil et de formation au numérique, à Bergerac et à Périgueux, pour les femmes du département en situation de précarité (*).

Pour mener à bien ce dispositif, qui sera officiellement lancé en novembre prochain et s’achèvera en décembre 2020, les partenaires mutualisent leurs savoir-faire et compétences. Le CIDFF se charge de  la prescription, de l’orientation et de l’accompagnement vers l’emploi des bénéficiaires. La Ligue de l’enseignement de Dordogne, quant à elle, met à leur disposition ses centres multimédia et les guide dans l’apprentissage des compétences de base (français, mathématiques, apprendre à apprendre).

Sur chacun des deux sites, la formation, d’une durée de 6 mois, prendra la forme d’ateliers hebdomadaires de 2h et comptera 10 femmes. Les bénéficiaires seront identifiées grâce aux partenaires locaux tels que les référents RSA du département, Pôle Emploi, ou encore les Missions locales du Bergeracois et de l’Agglomération Périgourdine.

La genèse du projet
Plusieurs constats ont conduit les partenaires à créer « D-Clics femmes ».
Au niveau national d’abord : en France, 5 millions de personnes cumulent précarité sociale et précarité numérique, et l’on constate que ce sont les femmes qui sont les plus touchées. Par ailleurs, 25 % de la population de plus de 15 ans, et jusqu’à 40 % dans les quartiers prioritaires, ne sait pas ou peu utiliser le numérique. Et 53 % des femmes au chômage pensent que leur situation professionnelle pourrait s’améliorer plus facilement si elles maîtrisaient davantage les technologies numériques. Pourtant, 66 % d’entre elles n’ont jamais suivi de formation à leur utilisation (**).

Au niveau départemental ensuite : la Dordogne a un taux de chômage supérieur à la moyenne régionale, avec 53,5 % de femmes demandeuses d’emploi. Le département compte également 25 % de familles monoparentales – dont 98 % avec une femme comme cheffe de famille – et 20 % de ménages vivant sous le seuil de pauvreté. A cela s’ajoute le fait que la Dordogne est un des départements de l’Hexagone comptant la plus grande superficie, ce qui peut accentuer les problèmes de mobilité (***).

Au-delà de la question de l’emploi et de l’insertion professionnelle, le dispositif « D-Clics femmes » comprend un volet d’aide à la parentalité. Avec l’objectif, pour ces femmes bénéficiaires, de mieux maîtriser l’utilisation qu’ont leurs enfants des outils numériques, en particulier les réseaux sociaux, et de mieux les accompagner.

 

 

Plus d’informations

 

(*) Cette action est soutenue par la Fondation Orange dans le cadre des Maisons Digitales, programme à destination des associations accompagnant les femmes en difficulté. Elles proposent des parcours de formation autour des savoir de base et du numérique (écriture, calcul, usages web…).

(**) « Le numérique au sein de l’Action sociale dans un contexte de dématérialisation », 2017.

(***) « Plan de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale », Conseil départemental de la Dordogne, 2018.