• home
  • Actualité
  • La Ligue de l’enseignement et l’Usep partenaires de la Semaine olympique à l’école

La Ligue de l’enseignement et l’Usep partenaires de la Semaine olympique à l’école

Janvier Actualité Semaine Lancement photo officielle c Noémie Vincent

Dans la perspective de Paris 2024, la 2ème édition de la Semaine olympique et paralympique à l’école mobilisera, du 27 janvier au 3 février 2018, 30 000 élèves du primaire au secondaire, avec l’appui de la Ligue de l’enseignement et de l’Usep.

Les ministres de l’Éducation nationale et des Sports ont choisi la cité scolaire Michelet à Vanves (Hauts-de-Seine) pour inaugurer lundi 29 janvier l’édition 2018 de la Semaine olympique et paralympique à l’école.

L’école primaire est le premier maillon de cette mobilisation des établissements et des fédérations scolaires qui vise à développer la pratique physique et sportive des enfants, avec Paris 2024 en ligne de mire.

L’Usep, fédération sportive scolaire de la Ligue de l’enseignement, organisera partout en France des rencontres qui recevront, pour certaines, la visite d’athlètes de haut niveau : l’occasion d’échanges susceptibles de nourrir ensuite un travail en classe. Les enseignants sont par ailleurs invités à aborder avec leurs élèves l’histoire des Jeux, pour mieux en interroger les valeurs et celles du sport.

Handisport

Comme souvent à l’Usep, bon nombre de ces rencontres proposeront une pratique handisport : course en binôme voyant-non voyant, basket-fauteuil… À l’image de celle qui, jeudi 1er février, réunira 12 classes de Paris et de Seine-Saint-Denis autour de jeux athlétiques, certaines rencontres accueilleront aussi des enfants en situation de handicap. Une façon de rappeler que les Jeux sont olympiques et paralympiques.

Des enseignants ayant développé des projets spécifiques avec leurs élèves ont également reçu le label de  « classe olympique » délivré par le CNOSF. C’est le cas à Bouges-le-Château (Indre), où les CE2-CM1-CM2 de la classe unique de Stéphanie Rodrigues réaliseront notamment des exposés sur les JOP, parallèlement à une pratique sportive échelonnée sur tout un mois. En préambule de la  Semaine, les enfants sont allés à la rencontre de l’athlète paralympique Marie-Amélie Le Fur, plusieurs fois médaillée d’or en sprint et en saut en longueur.

Enfin, certaines écoles Usep parmi les plus impliquées dans cette Semaine olympique et paralympique ont d’ores et déjà obtenu le label « Génération 2024 ». Ces établissements, dont le ministre de l’Éducation nationale souhaite qu’ils soient une centaine dès la rentrée 2018, premier et second degré réunis, se verront dotés de moyens spécifiques pour organiser des évènements sportifs d’ampleur.

«Que ce soit la Semaine olympique ou le label Génération 2024 que plusieurs de nos associations ont déjà sollicité et obtenu, l’Usep montre sa capacité à mobiliser les écoles pour que l’éducation par le sport ne reste pas un simple concept», souligne Véronique Moreira, présidente de l’Usep.

De gauche à droite : Véronique Moreira (Usep), Laurent Petrynka (UNSS), Tony Estanguet (Paris 2024), Jean-Michel Blanquer (ministre de l’Éducation nationale), Sophie Cluzel (Secrétaire d’État chargée des personnes handicapées) et deux représentants de l’Éducation nationale.