« On apprend non seulement des autres mais aussi de soi-même »

Photo Malvine

 

Témoignage Journées Erasmus + 2021

Malvine Klawitter, jeune allemande de 19 ans, nous raconte son expérience de mobilité à Nancy, à la Ligue de l’enseignement de Meurthe-et-Moselle, dans le cadre du volontariat franco-allemand (VFA). 

 

o   Qu’est-ce qui t’as donné envie de partir ? Où es-tu parti(e) ?

J’ai choisi de partir à l’étranger parce que j’étais curieuse de découvrir d’autres cultures, des façons de vivre différentes et la langue française. Comme la France est un pays voisin de l’Allemagne où je n’étais jamais allée auparavant, ça m’a intéressée.

o   Qu’est-ce que cette expérience de mobilité t’a apporté ou appris, sur toi-même et sur les autres ?

Cette année a élargi mes horizons, j’ai pu en apprendre davantage sur la force de la diversité, les différents modes de vie et la force des relations franco-allemandes. J’ai aussi découvert beaucoup de choses  sur moi-même, mes forces et mes faiblesses. Je me suis rendue compte du privilège que j’ai eu de vivre cette expérience.

o   Quel est ton souvenir le plus marquant ?

Mon souvenir le plus marquant est quand je suis descendue du train à Nancy, après un trajet de plus de 10 heures. Je suis sortie de la gare, complètement perdue, sans idée concrète de ce qui pouvait m’attendre. Mais il y avait une personne pour m’accueillir à la gare et c’est comme ça que mon service civique a commencé. Pas à pas, j’ai réussi à me débrouiller, et puis parfois un peu moins.

o   Un conseil pour des jeunes qui veulent partir ?

Je conseillerais aux jeunes d’être courageux et de s’ouvrir à de nouvelles choses, de nouvelles personnes et de nouvelles idées qui ne correspondent peut-être pas, au départ, à leur réalité. Cela en vaut la peine car on apprend non seulement des autres mais aussi sur soi-même.

o   En trois mots, la mobilité, c’est … dépasser les frontières (de soi-même et des différents pays).