• home
  • Public
  • Projet européen MigrArts sur les politiques d’intégration culturelle en faveur des migrants

Projet européen MigrArts sur les politiques d’intégration culturelle en faveur des migrants

MigrArts_logo_fond_bleu

Dans un contexte de montée des nationalismes et de multiplication des discours sécuritaires en Europe, il apparaît nécessaire de promouvoir une Europe inclusive et forte de la diversité qui la compose. La culture et les arts sont des vecteurs essentiels pour promouvoir cette diversité et le dialogue interculturel. Fort de ce constat, le projet européen Erasmus+ « MigrArts » ambitionne de mieux prendre en compte les droits culturels des migrants dans la mise en place de projets artistiques et culturels.

Ce projet « MigrArts : arts et culture pour l’intégration des migrants » est coordonné par la Ligue de l’enseignement et sa fédération de Haute-Garonne (31), en partenariat avec les associations Arci (Italie), Centre for Peace Studies (Croatie) et CDI (Macédoine du Nord).

En premier lieu, les partenaires se sont attachés à dresser un panorama des politiques d’intégration culturelle à destination des migrants dans chacun de leurs pays. Dans le rapport français les auteurs se sont intéressés aux politiques culturelles françaises pour l’intégration des personnes migrantes afin de comprendre la place qu’elles y ont pour exprimer leur identité culturelle tout en apportant leur propre contribution aux cultures locales, nationales, voire européennes. Ce rapport fait donc état des politiques migratoires à l’œuvre dans l’Hexagone et retrace l’histoire des politiques d’intégration en France sous le prisme de la culture. Des exemples viennent alimenter le rapport, comme les écoles d’art membres de l’Association nationale des écoles d’arts qui accueillent des réfugiés ou encore le musée du Louvre qui est accessible gratuitement pour les réfugiés et les demandeurs d’asile.

Dans la continuité de ces rapports « nationaux », un rapport européen sur les politiques d’intégration et un cadre méthodologique d’expérimentation seront publiés prochainement pour clôturer la première phase du projet.

La seconde phase consistera, quant à elle, à réaliser des expérimentations à travers la création de projets artistiques et culturels avec et pour les personnes migrantes. Elle donnera lieu à la production d’un guide pratique et d’outils de formation.

 

Pour plus d’informations sur ce projet : Laura Chamas, chargée de mission Europe, lchamas@laligue.org