Les Jeunes solidaires sans frontières engagés dans la lutte contre les discriminations

khouloud Hamdi SL Tunisie

Dans le cadre du 21 mars, journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale, de nombreuses actions ont été menées au sein de notre réseau. Parmi elles, une web-formation, le 24 mars, réunissant une vingtaine de Jeunes solidaires sans frontières. Avec Khouloud Hamdi, coordinatrice éducation à Solidarité Laïque Tunisie, ils ont ainsi échangé et réfléchi à des animations pour sensibiliser à la lutte contre les discriminations et aux enjeux du vivre-ensemble et de l’interculturalité.

Un kit pour promouvoir l’engagement citoyen international des jeunes

video2 JSSF

L’engagement citoyen international des jeunes permet une ouverture sur le monde, renforce la citoyenneté internationale et contribue aux solidarités en France ou à l’étranger. Afin de sensibiliser et mobiliser les jeunes, la Ligue de l’enseignement et ses partenaires (Animafac, Engagé.e.s & Déterminé.es, France Volontaires, le Réseau national des Juniors Associations et Solidarité Laïque) ont élaboré un kit pour promouvoir l’engagement citoyen international des jeunes. N’hésitez pas à vous en servir!

Financez vos actions d’ECSI et vos échanges interculturels de jeunes avec ISI 2

Bandeau-ISI-2

Initié à la suite de la crise sanitaire, l’appel à projet « Initiative en faveur de la solidarité internationale (ISI) » vise à soutenir des projets permettant aux jeunes (0 à 30 ans) de découvrir d’autres cultures, de s’engager dans des actions solidaires et de contribuer au développement d’une citoyenneté mondiale, dans un contexte où les mobilités sont contraintes. Vous avez jusqu’au 29 janvier pour déposer vos dossiers.

Jeunes Solidaires Sans Frontières : s’engager pour un monde plus juste

IMG_20200306_093920

Ils s’appellent Salomé, Constant, Julie, Loïc, Sasha… sont âgés de 14 à 25 ans et ont en commun d’être « Jeunes Solidaires Sans Frontières » en tant que volontaires en service civique ou bénévoles. Réunis en mars dernier, puis en juin et juillet à travers un cycle de webconférences pour échanger sur leurs missions liées à la solidarité internationale, ils ont rédigé un article dans lequel ils expliquent pour qui, pourquoi ils s’engagent, et comment ils ont adapté leurs missions à la crise sanitaire.