Inégalités face au changement climatique : un débat intense à l’aube de la COP27

Inondations Pakistan

Alors qu’en 2019, lors de la COP15, les États riches s’étaient engagés à verser 100 milliards de dollars chaque année pour financer l’adaptation des pays pauvres au changement climatique, le compte n’y est pas. À l’aube de la COP27, les pays du sud se mobilisent pour obtenir de la part des pays du nord un soutien financier nécessaire face à l’accélération des conséquences du dérèglement climatique. Cela se justifie notamment par la responsabilité historique des pays riches dans le changement climatique, dont les effets impactent plus fortement les pays pauvres faiblement émetteurs de gaz à effet de serre.

Quelles conclusions de la COP 26 ?

Photo article COP 26

Du 1er au 12 novembre s’est tenue à Glasgow la COP 26 qui a rassemblé 196 États signataires de la convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques. Cette rencontre portait plusieurs ambitions, dont celles de finaliser la mise en œuvre opérationnelle de la COP 21 : rehausser les objectifs climatiques des États et proposer des mesures engageantes concernant l’exploitation des énergies fossiles. Au final, c’est sur un accord en demi-teinte que s’est conclue cette COP. Le maintien de la hausse des températures sous la barre des +1,5 °C est loin d’être garanti, la diminution de l’exploitation du charbon cède le pas à la sortie du charbon initialement préconisée, et la solidarité internationale envers les pays du sud a été écartée des décisions.