La Ligue prend position

Libertés associatives en danger : quatre associations brestoises privées de subventions

Quatre associations brestoises – dont deux sont affiliées à la Ligue de l’enseignement du Finistère – se sont vu annuler une subvention que chacune d’entre elles avait pourtant obtenue en bonne et due forme via le Fonds de développement de la vie associative (FDVA) pour l’année 2023. Afin de dénoncer ces agissements qui cherchent à étouffer la vitalité associative et démocratique, une lettre publique a été rédigée et déjà signée par plus de 60 associations et fédérations en Bretagne. Nous invitons le plus grand nombre – associations, syndicats, partis politiques, militant·es… – à signer cette lettre en soutien aux quatre associations et plus largement pour lutter contre les atteintes aux droits des associations.

 

Uni·es contre les inégalités, nous refusons la course à l’extrême droite

70 organisations de la société civile, dont la Ligue de l’enseignement, appellent les citoyen·nes à ne pas se résigner et à ne pas choisir l’extrême droite pour exprimer leur colère lors des élections européennes le 9 juin prochain.

Notre manifeste pour les élections européennes de 2024

À l’approche des élections européennes début juin, la Ligue de l’enseignement publie un plaidoyer : « Manifeste pour les élections européennes de 2024 : pour une Europe des libertés, des solidarités, de la démocratie et de la transformation écologique ».

Loi « immigration » : « Des digues ont sauté face à la xénophobie et à la remise en cause de l’État de droit »

Bien qu’une partie du texte adopté en décembre 2023 ait été jugée non conforme à la Constitution, il reste un ensemble de dispositions délétères pour la vie et les droits des personnes étrangères, dénonce un collectif de représentants d’ONG, de syndicats et d’associations, dont la Ligue de l’enseignement.

« Il est urgent que la République soutienne pleinement son école publique, la seule de toute la jeunesse vivant dans ce pays »

Un collectif de syndicats enseignants, lycéens, étudiants, d’associations (dont la Ligue de l’enseignement) et d’élu.es ou encore de parents plaide, dans une tribune, pour que l’école publique, laïque, gratuite et obligatoire soit la priorité du pays.

Appel à rassemblement : mobilisation contre la loi Asile et Immigration

Alors que la décision du Conseil constitutionnel sur la loi asile et immigration est attendue le jeudi 25 janvier, associations, collectifs de personnes exilées, juristes et chercheur·ses se rassembleront près de cette juridiction aux côtés des personnes sans papiers en lutte, syndicats et grévistes dans plusieurs secteurs pour dénoncer ce texte et demander son retrait.

Non à la promulgation de la loi immigration !

Aux côtés de nombreuses organisations, la Ligue de l’enseignement appelle le président de la République à ne pas promulguer cette loi synonyme de victoire des idées de l’extrême droite.

Projet de loi asile et immigration : la palme de l’inhumanité et de la déraison revient à la majorité sénatoriale

Le projet de loi « Pour contrôler l’immigration, améliorer l’intégration » a été adopté en première lecture par un vote solennel du Sénat le mardi 14 novembre. Alors que la majorité sénatoriale a considérablement accentué la gravité d’un texte déjà très préoccupant, plus de 30 associations, collectifs et syndicats, dont la Ligue de l’enseignement, appellent à un sursaut général des forces citoyennes et politiques pour la défense de l’État de droit et de la dignité humaine.

Communiqué de la Ligue suite à l’attaque au lycée Gambetta Carnot d’Arras

La Ligue de l’enseignement exprime ses plus sincères condoléances à la famille de Dominique Bernard, professeur de lettres assassiné ce matin à Arras. Elle exprime également tout son soutien aux enseignants et professionnels et se tient à leurs côtés pour défendre, avec eux, le principe de laïcité contre tous les obscurantismes, et celui de la liberté pédagogique au service d’une école émancipatrice.

Abaya : la Ligue de l’enseignement s’inquiète des démonstrations de fermeté sélectives

Une note de service du 31 août 2023 adressée aux cheffes et chefs d’établissement d’enseignement fait entrer « le port de tenues type abaya ou qamis » (sic) dans le périmètre d’application de la loi du 15 mars 2004. Si la Ligue est attachée à l’application de cette loi votée démocratiquement, elle exprime cependant son inquiétude face aux démonstrations de fermeté sélectives en matière de laïcité et de séparatisme.

1 2 3 4