Contre la banalisation d’un antisémitisme ordinaire

knoll

La Ligue de l’enseignement s’associe pleinement à la marche blanche contre l’antisémitisme, qui a rendu hommage à Mireille Knoll, octogénaire de confession juive, tuée vendredi dernier dans son appartement du XIe arrondissement de Paris.

Au-delà de la violence inouïe de cet assassinat, il faut également rappeler qu’il existe aujourd’hui, en France, une résurgence des actes antisémites. Une banalisation de ces actes faits d’insultes, de rassemblements hostiles et d’agressions physiques. Si les actes racistes ont globalement diminué en France en 2016, les actions violentes dont la population juive est la cible ont augmenté de façon très significative, passant de 77 à 97 faits avérés, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur.

Aujourd’hui, un acte raciste sur trois commis en France en 2016 est dirigé contre une personne de confession juive alors que les Juifs représentent moins de 1 % de la population française.

La Ligue de l’enseignement dont les activités associatives promeuvent l’éducation à la citoyenneté dans le respect des convictions de chacun s’associe à la douleur des familles et appelle à l’unité républicaine contre le fléau de l’antisémitisme.